Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2016

ARISTO…LA FAMILLE ACKERMANN

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!!

Bah non et non, je me refuse à ce #mot du #jour : CAPRICANT ! On est lundi et franchement manifester une attitude enjouée m'est tout à fait impossible !!! C'est pas les vacances, c'est le lundi !!! Le jour qui vous dit que c'est la fin du week-end et le début de votre semaine de travail !!! Pas de quoi être "CAPRICANT" !!!! En plus comme très souvent le lundi, pas d' #excentrique #famille #ackermann qui est parti rejoindre #cyril le #pere #invisible mais #present à Arashiyama qui est en train de peindre dans la forêt de bambous géants . Arashiyama (嵐山?, « montagne de la tempête ») est un lieu-dit du nord de l'arrondissement Nishikyō et du sud de l'arrondissement Ukyō, à l'ouest de Kyoto, au pied du mont Arashi dont il porte le nom. La principale attraction reste le Togetsukyō (渡月橋?, « pont qui traverse la lune »), un pont de bois traversant la Hozu-gawa (qui change de nom à cet endroit exact pour devenir la Katsura-gawa). Ce pont a été représenté par Hokusai Katsushika, dans sa série d’estampes Vue des ponts célèbres.

On peut d’ailleurs descendre les rapides de la rivière Hozu en bateau de bois traditionnel (Hozugawa kuntaro), une activité qui se pratique depuis plus de cinq cents ans. La descente, longue de 16 km, dure deux heures, de la gare de Kameoka au pont Togetsu.

Il est également possible de découvrir la rivière en vieux train couvert de type trolley, appelé torokko (トロッコ?, de l'anglais truck) en japonais, de la compagnie de chemin de fer touristique de Sagano (嵯峨野観光鉄道, Sagano Kankō Tetsudō?), surnommé Romantic Train en anglais. Le départ se fait à la gare Saga-Arashiyama. Le train serpente d’abord dans les montagnes puis il suit le cours de la rivière. Ce parcours est particulièrement apprécié en automne, les érables rouges étant partout dans la montagne. Au mois de mars, les jeunes filles de treize ans, habitant la ville de Kyōto, obéissent à une tradition unique à la cité. Habillées d’un kimono à manches longues (furisode), coiffées et maquillées, elles viennent traverser le pont Togetsukyō et prier au temple. On peut en voir quelques-unes les dimanches de mars, précédées par leur père qui filme la scène et suivies par leur mère et leur grand-mère qui les photographient.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l'#inventer

 

ARISTO…LA FAMILLE ACKERMANN

FAMILLE-ACKERMANN.COM

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN.jpeg

FAMILLE-ACKERMANN0.jpeg

FAMILLE-ACKERMANN1.jpeg

FAMILLE-ACKERMANN2.jpeg

Les commentaires sont fermés.