Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2016

NARQUOISE…LA FAMILLE ACKERMANN

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!!

#cyril le #pere #invisible mais #present est un grand lecteur de traités d'astronomie depuis l'enfance . C'est donc avec plaisir que #cyril aime emmener l'#excentrique #famille #ackermann sur l'ancien site du Cosmodrome de Baïkonour devenu depuis Baïkonour . Baïkonour est implantée dans l'oblys de Kyzylorda au milieu de la steppe kazakh dans une région au climat continental marqué par des étés torrides avec des maximums de 50 °C parfois accompagnés de tempêtes de sable et des hivers glaciaux avec des températures atteignant −32 °C accompagnés de forts vents1. La base est située sur la rive droite (nord-est) du fleuve Syr-Daria et à 200 kilomètres à l'est de la mer d'Aral. Elle dispose d'un embranchement sur la ligne de chemin de fer Moscou - Tachkent qui se situe près de la station de Tioura-Tam aujourd'hui gare de la ville de Baïkonour née avec le cosmodrom . Le premier lancement depuis Baïkonour a lieu le 15 mai 1957 avec le tir du premier missile intercontinental, la R-7 Semiorka. Le même type de fusée sera utilisé pour lancer cinq mois plus tard le premier satellite artificiel Spoutnik 1. Le pas de tir no 1 est également utilisé en 1961 pour le lancement de la fusée abritant Youri Gagarine, premier homme placé en orbite dans l'espace. À cette occasion le cosmodrome est officiellement baptisé Baïkonour pour répondre aux besoins de la presse qui souhaite connaître l'endroit d'où est partie la fusée à l'origine de cet événement planétaire. Dans l'espoir de tromper les puissances étrangères, les autorités soviétiques décident de lui donner le nom d'une petite ville minière située en réalité à plus de 320 km au nord-est. Cette décision est approuvée par le conseil des constructeurs réunissant les principaux concepteurs de la fusée dont Korolev1. Le pas de tir no 1 est par la suite reconstruit ou rénové à plusieurs reprises notamment après l'accident en 1962 d'une fusée Vostok victime d'une perte d'un accélérateur d'appoint 1,5 seconde après le décollage ainsi qu'en 1983 après l'explosion au décollage de la fusée portant le vaisseau Soyouz T10A dont l'équipage est sauvé par la tour de sauvetage.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

 

NARQUOISE…LA FAMILLE ACKERMANN

FAMILLE-ACKERMANN.COM

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN.jpg

FAMILLE-ACKERMANN0.jpg

FAMILLE-ACKERMANN2.jpg

FAMILLE-ACKERMANN3.jpeg

Les commentaires sont fermés.