Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2016

GÉNIALLISSIME…LA FAMILLE ACKERMANN

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!!

De temps en temps, l'#excentrique #famille #ackermann aime vivre avec un autre calendrier, que le calendrier grégorien ! Et en ce moment les #ackermann vivent au rythme du calendrier Maya ! C'est vrai que ce n'est pas commun, surtout lorsque l'on reçoint un appel de #pascale nous disant qu'ils rentreront dans un unial (20 jours pour les gens normaux ...) #cyril le #pere #invisible mais #present vit toujours au rythme de son calendrier personnel, c'est à dire qu'il n'en a pas et rentre quand bon lui semble ... Le calendrier maya était la version maya du calendrier mésoaméricain, composé de différents systèmes calendaires évoluant de manière concomitante. Il se composait d'un calendrier sacré, Tzolk'in (ou Bucxok), cyclique sur 260 jours, d'un calendrier solaire, Haab, cyclique sur 365 jours, et du compte long qui faisait le lien entre les deux précédents calendriers. La vie des Mayas était structurée par deux calendriers. Le premier est le tzolk'in, « année » non numérotée de 260 jours (ou kin), à caractère divinatoire et religieux ; ce calendrier est composé de vingt jours combinés à treize nombres (sans doute les 13 divinités diurnes). Le deuxième est le haab, « année vague » non numérotée de 365 jours, à caractère civil. Ce calendrier comporte dix-huit mois (uinal) de vingt jours chacun, plus cinq jours additionnels nommés uayeb (way+haab= lit de l'année). Ces deux calendriers se synchronisent toutes les 52 années solaires (18 980 jours). Le compte long est un décompte permettant de faire le lien entre le haab et le tzolkin et d'établir la position d'un événement historique donné dans les deux systèmes. Le système est majoritairement vigésimal (base 20), c'est-à-dire que chaque unité du compte est égale à vingt sous-unités, avec l'exception de la deuxième position (tun), qui correspond à 18 uinal, afin qu'un tun corresponde à 360 kin, soit une durée proche de l'année solaire. Certaines inscriptions mayas liées au compte long sont complétées par ce qu'on nomme série lunaire, une autre forme du calendrier qui fournit une indication sur la phase lunaire.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

 

GÉNIALLISSIME…LA FAMILLE ACKERMANN

FAMILLE-ACKERMANN.COM

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN.jpeg

FAMILLE-ACKERMANN.jpg

FAMILLE-ACKERMANN0.jpeg

FAMILLE-ACKERMANN1.jpg

 

Les commentaires sont fermés.