Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2015

OEUVRANTE… LA FAMILLE ACKERMANN !!!

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

Les guerriers ont fasciné l'enfance des garçons et façonné leur imaginaire ... Ce qui explique souvent que les garçons soient assez nuls lorsqu'ils essayent de nous séduire ... Bref, on ne va pas épiloguer sur ce sujet délicat et plutôt suivre l'#excentrique #famille #ackermann sur les traces historiques des guerriers . #cyril le #pere #invisible mais #present en est ravi lui avait fait des séries de miniatures sur le thèmes des guerriers SamouraÏ . Un guerrier est une personne qui fait la guerre. Dans les sociétés tribales dites primitives, tout homme en état de se battre se doit de défendre son clan en cas d'attaque. Les chasseurs-cueilleurs de la préhistoire pouvant être considéré comme les premiers guerriers. C'est aussi la définition à laquelle répondent les mots « soldat », « militaire » et « mercenaire » avec pour ce dernier une connotation davantage vénale. Mais si tous ces personnages font effectivement la guerre, ils la font de manières différentes, pour des motifs différents et c'est ce qui explique cette diversité de termes. La notion de guerrier est plus complexe que celle du mercenaire qui combat pour l'argent ou du soldat salarié. Mais lorsque l'on parle de guerrier d'autres idées viennent se greffer à ce vocabulaire. Des mots comme respect, terreur, ridicule, combattant, fierté, anti-conformisme, défense d'idéaux, code d'honneur... Les origines des connotations de bonté, de code d'honneur, de puissance que véhicule le terme de guerrier peuvent s'expliquer d'après deux théories ; celle de Nietzsche dans « La généalogie de la morale » et celle qui se rapproche des arts martiaux d'après le bushido : le code d'honneur des samouraïs (la voie du guerrier en japonais).

Nietzsche semble classer les individus en deux catégories : les faibles et les puissants. Il explique que les puissants sont, au départ de la civilisation, ceux qui détiennent le pouvoir d'agir directement, de produire des actions créatrices ; par opposition aux faibles qui se contentent de vivre par actions réactrices car ils n'ont pas le pouvoir d'être à l'origine de l'action. Comment acquiert-on ce pouvoir ? Dans l'ordre d'abord :

par la force

par le capital

par la manipulation en dernier lieu.

Pour Nietzsche la force physique est la première manière d'acquérir le pouvoir car c'est la plus simple intellectuellement à mettre en œuvre. Donc ce sont les guerriers qui les premiers ont acquis le pouvoir. Nietzsche explique aussi que, forts de leur pouvoir, les puissants établirent (définirent) le sens des valeurs morales de « bien » et de « bon », de « mal » et de « mauvais ». Donc dans un premier temps les guerriers. Ce qui pourrait expliquer les connotations de « bon », de valeurs positives, attribuées au guerrier - étant donné que se sont eux-mêmes qui les définirent en premier lieu. Akimovitch "le tartar" ajoute que la valeur d'un guerrier se mesure par la grandeur de son courage mais qu'une bonne épée y contribue fortement.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l'#inventer

OEUVRANTE… LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN.jpg

FAMILLE-ACKERMANN0.jpg

FAMILLE-ACKERMANN1.jpg

FAMILLE-ACKERMANN2.jpg

Les commentaires sont fermés.