Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2016

DOUÉE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

L'#excentrique #famille #ackermann entre autre occupation investi beaucoup dans le domaine de l'innovation et c'est surtout #cyril le #pere #invisible mais #present qui aime choisir les nouvelles inventions sur lesquels #morgan qui s'occupe des finances de la #famille #ackermann accepte ou non d'investir. Comme je ne sais pas sur quoi il travaille en ce moment, je vais vous parler de quelques nouveautés que je trouve plutôt sympas !

Le surf électrique que Laird Hamilton le beau surfeur américain tout en muscle a testé il y a peu de temps ! Pas facile de faire du surf lorsque la mer est d'huile. Et si néanmoins, il était quand même possible de surfer malgré l'absence de vagues ? Partant de ce constat, la marque Onean appartenant à l'entreprise Aquila Surf, située au Pays basque espagnol, a imaginé deux planches de surf, la Carver et la Manta (une troisième planche, la Blade est en préparation). Particularité de ces deux planches, elles sont dotées d'une double turbine hydrojet à l'instar des jets-ski. L'alimentation est assurée par un moteur électrique et une télécommande sans fil permet de faire avancer la planche. Ainsi, la Carver est le modèle se rapprochant le plus de la planche de surf avec 2,45 mètres de longueur, 75 cm de largeur et un volume de 170 litres. Autant dire que la flottabilité est assurée. On trouve également deux footstraps pour caler ses deux pieds et un leash qui s'attache à l'une des deux jambes. La Carver accuse 12 kg sur la balance et se veut donc facilement transportable. Si la fiche technique mentionne une puissance de 4 400 W, en revanche aucune information n'est donnée quant à sa vitesse maximum et son autonomie.

Et la seconde que les #ackermann m'ont fait découvrir lors de notre voyage à HawaÏ : le Jetovator ! et c'est pas évident d'ailleurs et surtout la version dauphin qui est incroyable ! Depuis janvier 2009, une société française, Pearl Watersports, associée à une société allemande, Ms Watersports et à une société américaine, Jetlev In., a développé et commercialisé un réacteur dorsal fonctionnant à l'eau, le Jetlev, permettant aux utilisateurs de voler jusqu'à 10 mètres de haut et voler à 40 km/h durant 2 heures. L'eau est aspirée du plan d'eau au-dessus duquel on évolue. En France, Zapata Racing a développé le Flyboard où la poussée principale se fait au niveau des pieds ; des jets secondaires au niveau des poignets permettent de maintenir l'équilibre !

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu

 

DOUÉE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackerman

FAMILLE-ACKERMANN0.jpg

24/08/2016

COQUETTE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

L'#excentrique #famille #ackermann est sur Île de l'Ascension avec #cyril le #pere #invisible mais #present en train de déguster du homard avec quelques amis américains qui travaillent comme biologistes sur l'île ! L'île est la partie émergée d'un immense volcan sur la dorsale atlantique dont la base par 3 200 m de fond fait 60 km de diamètre. Il est âgé de 1,2 million d'années. L'île de l'Ascension est une île de l'Atlantique-Sud, située entre l'Afrique et l'Amérique du Sud, juste au sud de l'équateur. Elle fait partie du territoire britannique d'outre-mer de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha. Le village principal est Georgetown. Cette île a été découverte en 1501 par l'explorateur portugais Joao da Nova Castelia. « Redécouverte » une seconde fois deux ans plus tard par Afonso de Albuquerque le jour de l'Ascension, il lui donna le nom de cette fête religieuse. L'île est restée inhabitée jusqu'au 22 octobre 1815, peu après que l'empereur Napoléon Ier, contraint à l'exil, arrive à l'île Sainte-Hélène, le 15 octobre 1815. Les Britanniques y établirent alors une petite garnison pour en revendiquer la possession contre les Français. L'île a connu le déclin au xxe siècle avec l'ouverture du canal de Panama. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont construit un aérodrome militaire sur l'île. En 1982, l’île d'Ascension a joué un rôle déterminant lors des opérations militaires britanniques de la guerre des Malouines (Missions « Black Buck ») ; cette île étant la seule base utilisable de l’Atlantique Sud. Aujourd'hui, elle compte une petite communauté américaine, ainsi qu'une base SIGINT (interception des communications) dirigée par la branche civile du GCHQ britannique, la Composite Signals Organisation (CS0) 3. Le gouvernement britannique a demandé à la Commission des limites du plateau continental une extension de ses droits souverains jusqu'à une distance de 350 milles nautiques (648 km)

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

COQUETTE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN1.jpeg

23/08/2016

FRIVOLE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

 

Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

#cyril le #pere #invisible mais #present avait apporté il y a quelques temps un jeu société que je ne connaissais pas : Les dames Chinoises. L'#excentrique #famille #ackerman m'a d'ailleurs expliqué que malgré son nom ce n'est pas un jeu chinois mais américain. Les dames chinoises sont un jeu de société se jouant sur un tablier (jeu) généralement circulaire ou hexagonal, sur lequel une étoile à six branches est représentée, comportant 121 emplacements au total. Les pions sont disposés dans les six triangles extérieurs d'une étoile à six branches, formant six groupes de dix pions, et permettant de jouer à deux, trois, quatre, ou six joueurs à la fois. Chaque groupe a une couleur différente. À deux ou trois joueurs, on peut jouer avec des groupes de quinze pions.

Chaque pion est toujours sur un emplacement, et un emplacement n'est occupé que par un pion. Suivant le matériel utilisé, les pions peuvent être des billes, et les emplacements sont alors matérialisés par des trous dans le tablier de jeu. Autre possibilité, les directions de jeu sont dessinées sur tablier, et les emplacement sont les intersections de ces lignes. Les pions sont posés sur ces intersections. Malgré leur nom, les dames chinoises ne sont pas d'origine chinoise. En 1883, l'Américain George Howard Monks invente un jeu nommé Halma. Le nom est dérivé du grec ancien ἅλμα, qui signifie "saut" et est aussi le nom d'une des cinq épreuves du pentathlon antique. Cette version initiale du jeu se joue sur une grille de cases formant un carré en 16 × 16. En 1892, une variante du jeu, se jouant sur des cases disposées en étoile, est brevetée et commercialisée par la société allemande Ravensburger sous le nom de Stern-Halma ("Halma en étoile"). Ce n'est qu'en 1928 que l'expression "dames chinoises" ("Chinese Checkers" en anglais) est utilisée pour la première fois, lors de la commercialisation du jeu sous le nom de Hop Ching aux États-Unis par la société J. Pressman & Co. Le jeu dans sa forme carrée ou en étoile est toujours nommé Halma dans de nombreux pays

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

FRIVOLE…LA FAMILLE ACKERMANN !!!

FAMILLE-ACKERMANN.COM

 

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN0.jpeg